Les shampoings naturels mythe ou réalité

Beaucoup de shampoings du commerce sont naturels uniquement par le nom commercial, l’étiquette, l’emballage et non pas par le contenu. Le consommateur est sans cesse floué, roulé dans la farine, persuadé que son shampoing est naturel alors qu’il est rempli d’agents chimiques.

Les SLS sur la sellette

Depuis que les SLS et dérivés ( agents moussants chimiques à base de Lauryl Sulfate de Sodium ) ont quitté l’étiquette pour attérir dans la sphère publique et médiatique, ils sont devenus « non grata ». Il s’en est suivi un changement notable du comportement des consommateurs. Leur vision du shampoing naturel a commencé à changer et une nouvelle culture est apparue, celle de la lecture des étiquettes. Mais cela est-il suffisant pour pouvoir acheter un shampoing naturel sans SLS ? La réponse est non, car il existe plusieurs crières qui déterminent la naturalité d’un shampoing.

Les shampoings naturels à l’époque de nos grands parents

Nos grands parents fabriquaient eux même leur shampoing à la maison à partir de cendres et de suif ( graisse animale ). Ils se lavaient aussi avec des extraits de plantes moussantes telle que la Saponaire. Les shampoings et les savons qu’ils utilisaient étaient de vrai shampoings naturels.

Les shampoings et les exigences de la société du 21e siècle

Nos grands parents se satisfaisaient du peu qu’ils avaient, ils n’étaient pas dans le paraître, ils étaient plutôt dans l’être. Or le monde dans lequel nous vivons est celui du toujours plus avoir. La femme moderne trop pressée et trop exigente, a du mal à mettre de côté ses habitudes et à revenir en arrière. Il lui faut son shampoing coloré et colorant, parfumé et parfumant, moussant à volonté, démêlant, gainant, lissant …et en plus naturel .

Les shampoings naturels : un gros défi de formulation à relever

Face à un niveau d’exigence de plus en plus élevé, les fabriquants de shampoings ont doublé d’effort pour proposer des shampoings plus verts, plus écologiques, plus naturels, des shampoings bio, et on parle même des shampoings végan.

Ces shampoings ne sont pas encore au point et ne répondent pas totalement aux attentes des consommatrices : peu moussants, ne démêlent pas suffisamment, assèchent les cheveux, ne procurent pas de brillance ….

Des progrès considérables ont été pourtant réalisés ces dernières années en chimie verte et en biotechnologie. L’industrie cosmétique propose des ingrédients capillaires plus naturels et moins transformés chimiquement et on espère d’ici quelques années aboutir à des formules qui répondent au maximum aux exigences des consommatrices.

Un positionnement marché à assumer

Pour le moment certaines entreprises cosmétiques ont fait le choix de ne pas être dans le tout naturel au risque de décevoir leur clientèle. Ils n’ont pas voulu renoncer au confort qu’apportent certains ingrédients chimiques à leur formule. Ils ont donc opté pour un mix ingrédients naturels, ingrédients chimiques.

D’autres entreprises revendiquent haut et fort la naturalité de leurs shampoings.

Les shampoings les plus naturels du marché

Cosmigea est une jeune société Francaise, qui a fait le pari sur l’avenir, et a pris le risque il y a 10 ans, de développer une gamme de shampoings parmi les plus naturels du marché.

« Ca n’a pas été du tout facile pour nous d’arriver sur le marché avec des shampoings naturels peu moussants, mais les consommateurs sont de plus en plus éduqués et savent que plus un shampoing mousse et moins c’est bon pour la santé des cheveux. » Explique le créateur de la Marque.

Cosmigea a developpé les premiers shampoings naturels micellaires du marché pour des personnes hyper-sensibles et intolérantes aux shampoings chimiques. Ces shampoings sont essentiellement formulés à partir d’une plante Indienne ( Sapindus Mukorossi ).

Mais Cosmigea ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et compte proposer prochainement un shampoing naturel à la kératine végétale qui répond aux exigences féminines en terme de naturalité mais aussi de sensorialité.

Yes we can

La fameuse citation d’Obama « Yes we can » on pourra aussi la transposer pour dire, oui nous pouvons fabriquer des shampoings vraiment naturels.

Nous pouvons avec les progrès de la science et les progrès technologiques développer les shampoings de demain. Des shampoings qui s’adapteront aux exigences des sociétés modernes.

Cependant tout est un état d’équilibre entre l’homme et la nature.

La nature a ses limites et l’humain est obligé de faire certaines concessions pour que cet équilibre et cette harmonie ne soit pas rompue.