Comment bien choisir son shampoing

Nous comprenons parfaitement la difficulté pour une consommatrice de décrypter la longue liste des ingrédients qui composent les shampoings. Une liste longue, ennuyeuse, pleine de noms bizarres, incompréhensibles, de chiffres …. Une liste hypnotisante.

Afin de mieux vous aider à bien choisir votre shampoing et à faire le déchiffrage des étiquettes voici la liste des ingrédients que l’on retrouve souvent dans les shampoings du commerce.

LISTE DES INGREDIENTS UNIVERSELS

1/ L’EAU / AQUA

Bien choisir son shampoing commence d’abord par vérifier l’eau et les extraits aqueux figurant sur l’étiquette. L’eau constitue la grande partie de votre shampoing c’est pour cela qu’on la retrouve au tout début de la liste INCI. Certes l’eau est un ingrédient naturel mais dans les shampoings l’eau peut être incorporée sous différentes formes   ( eau déminéralisée, eau osmosée, eau dynamisée ….) , on peut aussi la retrouver sous forme d’extraits aqueux moussants, ou des hydrolats de plantes .

Une eau polluée par des ingrédients chimiques aura comme conséquence de baisser le niveau énergétique de votre shampoing. Une eau mélangée à des extraits de plantes boostera l’effet de votre shampoing qui sera bien chargé énergétiquement.

Je vous invite à lire les travaux du Japonais Masaru EMOTO sur la mémoire de l’eau.

2/ LES AGENTS MOUSSANTS OU TENSIO-ACTIFS:

Ce sont des ingrédients indispensables pour faire mousser votre shampoing. Ce sont les ingrédients à prendre en compte considérablement avant de procéder à l’achat de votre shampoing.

Il en existe plusieurs sortes, je ne vais pas vous parler d’agents anioniques, cathioniques ou amphotères, je vais m’exprimer plus simplement.

Si vous voyez la liste suivante dans un des shampoings alors sachez que ces ingrédients, nous les classons dans la liste des moins bons pour ne pas dire autre chose: 

Sodium Laureth Sulfate

Sodium Myreth Sulfate

Sodium Lauryl Sulfate/Ammonium lauryl sulfate ( pourtant autorisé en cosmétique certifiée bio )

Sodium Lauryl Sulfoacetate / Disodium Laureth Sulfosuccinate 

Sodium Coco Sulfate parmis les moins chers des agents moussants

Ces agents moussants sont irritants et décapants. Un shampoing comprenant un de ces ingrédients va à long terme assécher le cheveu et provoquer des réactions au niveau du cuir chevelu. 

Si vous lisez :

Sodium lauroyl sarcosinate 

Sodium cocoyl glutamate

Sodium cocoyl isethionate

Sodium Lauroyl Methyl Isethionate

Sodium methyl cocoyl taurate

Sachez que ces ingrédients sont plus doux que les précédents. Ils procurent une mousse douce et crémeuse ainsi qu’un excellent pouvoir conditionnant. Ils ont la particularité de ne pas délipider le cuir chevelu. Leur prix est très onéreux, mais je reste particulièrement sceptique sur leur innocuité, car ces agents moussants ont subis nombreuses transformations chimiques pour qu’ils acquièrent ces propriétés moussantes.

Si je prends le cas du Sodium Méthyl Cocoyl Taurate et si on décortique cet ingrédient avec la réglementation Reach cela donne un nom beaucoup plus complexe invisible sur votre étiquette à savoir : acide ethanesulfonique, (méthyl amino )- 2, dérivés N-acyles de coco, sels de sodium. Vous comprenez qu’avec un nom pareil la naturalité de l’ingrédient devient douteuse. 

3/ LES BOOTER DE MOUSSE OU CO-TENSIOACTIFS

Ils vont aider à enclencher la mousse au lavage . On en citera quelques uns :

Cocamidopropyl Betaine

Disodium cocoamphoacetate / Disodium lauroamphoacetate

Coco betaine/Lauryl betaine

Sodium Cocoamphoacetate/Sodium Lauroamphoacetate

Ces agents moussants sont souvent associés aux précedents pour donner un coup de fouet à la mousse. Ce sont les plus connus et les moins naturels. Ils ont la réputation d’être irritants.

Si je prends l’exemple du cocamidopropyl bétaine : cet agent est certes d’origine naturelle car il est obtenu à partir de l’huile de noix de coco, mais le produit final ne l’est plus du tout car il y a eu dans le processus de transformation de la matière végétale introduction de diméthylaminopropylamine loin d’être « safe » pour notre peau et nos cheveux.

Decyl Glucoside / Coco Glucoside / Lauryl Glucoside: 

j’ai mis cette catégorie d’agent moussants un peu à part pour plusieurs raisons :

  • Ce sont des co-tensioactifs en terme de naturalité, beaucoup plus naturels que ceux cités plus haut.

  • Ils ne sont pas asséchants et donc très doux, sans néanmoins avoir de pouvoir conditionnant.

  • Leur pouvoir moussant est assez faible. Ils n’ont quasiment aucun pouvoir épaississant.

  • Ils sont également assez onéreux, un peu moins chers que les tensioactifs issus d’acides aminés.

4/ LES AGENTS ANTI-STATIQUES ET FILMOGENES :

Polyquaternium

Chlorure de benzalkonium

Les polyquaterniums et les chlorures de benzalkonium font partie de la famille des ammoniums quaternaires.

Je les appelle agents dopants capillaires, car ils transforment votre formule de shampoing en un veritable concentré de sensorialité :

– Ils réduisent l’électricité statique et empêchent que vos cheveux soient électriques.

– Ils fournissent un film continu sur vos cheveux permettant de les conditionner, de faciliter leur coiffage et de procurer souplesse et brillance.

Mais savez-vous que les ammoniums quaternaires entrent dans la composition de certains produits pesticides, et que leur pouvoir allergisants n’est pas négligeable.

5/ LES AGENTS COMPLEXANTS ( EDTA …)

Ces ingrédients sont à éviter car possible toxicité. On les utilise dans les shampoings afin de les stabiliser.

LISTE DES INGREDIENTS RARES ET PRECIEUX DANS UN SHAMPOING

Maintenant que vous êtes devenus experts des shampoings, voici quelques conseils complémentaires pour choisir et acheter son shampoing en toute tranquillité et offrir à vos cheveux un bain de jouvence au quotidien :

  • Si vous lisez par exemple dans une formule Sapindus mukurossi fruit extract sachez que cet ingrédient est un extrait de plante et nom un ingrédient chimique . 

  • Si vous lisez glucoside ( décyl glucoside, coco-glucoside, lauryl glucoside .. ) sachez que c’est un agent moussant d’origine végétale de qualité. Les coco-glucosides sont obtenus par combinaison d’une huile végétale ( huile de coco ) et d’un sucre. Ils font partie des agents moussants onéreux dans une formule.

  • Si vous lisez par exemple cocoyl-glutamate sachez que votre shampoing renferme un agent moussant d’excellente qualité. C’est d’ailleurs parmi les agents moussants les plus doux et les plus onéreux du marché de la cosmétique ce jour.

    Le cocoyl glutamate est obtenu par combinaison d’huile de coco et d’un acide aminé.

  • Si vous lisez sodium lauroyl oat amino acid  sachez que la vous avez le « nec plus ultra  des tensioactifs » . Anti-statique et conditionneur capillaire cet agent moussant d’origine végétale génère une mousse fine et onctueuse et possède d’excellentes propriétés à l’étalement, d’ou un confort considérable à l’application et cela n’a pas de prix.

ZOOM SUR LA CONSERVATION DES SHAMPOINGS

  • Si on aborde maintenant la question des conservateurs dans un shampoing, il est inutile de chercher des conservateurs naturels dans votre liste INCI, vous ne risquez pas de les trouver à moins que vous ayez un shampoing sec sous forme poudre et même les procédés de conservation UHT ne sont pas applicables ce jour pour les shampoings.

    Un shampoing contient une quantité d’eau non négligeable et par conséquent il y un risque de contamination bactérienne importante et il n’est pas envisageable à l’heure actuelle de ne pas conserver un shampoing.

    Vous n’avez pas trop le choix. Alors à choisir entre les parabens et les dérivé d’alcool ( benzyl alcohol, Cetyl alcohol, cetearyl alcohol …) nous opterons pour les seconds.

    Rajouter à cela que ces ingrédients sont en fin de la liste INCI et sont présents en faibe quantité dans une formule, en plus ils sont destiné à être dilués et rincés donc le risque d’allergie devient infime.

Souvent les conservateurs sont associés à des agents acidifiants ( acide citrique – acide déhydroacétique ..) . Cette association est importante pour une meilleure stabilité et une meilleure conservation des shampoings alors ne vous affolez pas à la vue de ces ingrédients inofensifs.

Enfin et pour clore ce dossier, nous dirons que les agents moussants forment le noyau dur d’un shampoing et ce sont eux qui déterminent la qualité intrinsèque d’un shampoing.

Les meilleurs shampoings sont ceux qui renferment les agents moussants les plus naturels, les plus doux et les plus performants.

Acheter un shampoing bio, n’est pas nécessairement gage de qualité.

Acheter un shampoing ultra-cher n’est pas toujours gage de qualité.

Alors ne soyez pas hypnotisées par un emballage, un parfum, une publicité, informez vous, et lisez toujours les étiquettes avant d’acheter votre shampoing.

Si cet article vous a plus, n’hésitez pas à le partager.