La regénération capillaire

La régénération capillaire ne signifie pas uniquement la repousse des cheveux mais aussi la repigmentation des cheveux dépigmentés, la redensification capillaire, la diminution de la porosité des cheveux….

Nos cheveux sont-ils capables de se regénérer ? La réponse est oui.

Comme vous le savez le stress est nuisible pour notre santé. Il impacte notre alimentation, nos intestins, ainsi que tous nos organes vitaux. Notre système lymphatique et sanguin est appauvrit et nos cheveux se retrouvent dénutris.

Il est donc très important d’agir à différents niveaux :

1/ Lutter contre le stress : par une activité physique régulière, en pratiquant les techniques de relaxation, de l’hypnose ….

2/ Décongestionner les intestins :

a- Il faut « balayer » la muqueuse intestinale pour déloger les toxines. Le psyllium blond est le balai des intestins par excellence. Les étonnantes propriétés du psyllium viennent du mucilage contenu dans son tégument. Le mucilage gonfle au contact de l’eau et forme une masse gélatineuse très douce qui lubrifie les parois intestinales et agit comme une éponge, s’imprégnant des déchets qu’il trouve sur son passage, y compris les métaux lourds.

b- Pratiquer des lavements intestinaux :  cette pratique ancestrale,aujourd’hui tombée dans les oubliettes est un geste, simple et doux, qui consiste en une irrigation des intestins par de l’eau. Cela ne nécessite pas un gros matériel, une poche à lavement et de l’eau tiède suffisent amplement. Pas de café ni de thé, ni de sel, ne jouez pas aux apprentis sorcier.

Après plusieurs passages d’eau, vous serez surpris de la quantité de déchets que vous allez éliminer. Ces déchets qui colmatent vos intestins. Parmi ces déchets on retrouve bien évidemment le gluten que l’on retrouve dont nombreuses céréales et qui est l’ennemi N°1 de nos intestin. Le gluten se transforme en colle au niveau de nos intestin, obstruant ainsi le passage des nutriments dans le sang.

La purge intestinale a aussi d’autres effets positifs comme la diminution des nausées et des migraines violentes.

N’oublions pas que notre immunité dépend en très grande partie du bon fonctionnement de nos intestins. Alors ne négligeons pas cet émonctoire clé et précieux.

NB : Avant toute pratique du lavement intestinal demander conseil auprès de votre médecin.

3/ Détoxifier les émonctoires :

En plus du balais intestinal , il est aussi intéressant de détoxifier les autres émonctoires comme le foie.

Le foie est l’émonctoire le plus important. Il filtre, élimine les déchets et neutralise de nombreuses substances toxiques et cancérigènes. Quelques plantes détoxifiantes intéressantes: le Desmodium, le Chardon marie, l’Artichaut….

Les reins purifient le sang et éliminent les déchets filtrés hors du sang en les diluant dans l’urine. Les reins pompent continuellement les déchets qui se trouvent dans le sang..

Les plantes conseillées : Le Cassis et la Bruyère,

Il est recommandé pour des terrains acides de boire beaucoup d’eau.

Les poumons éliminent les déchets gazeux comme le gaz carbonique. Les poumons sont des filtres qui peuvent “s’encrasser” en cas d’activité physique insuffisante. Le manque d’exercice physique va ainsi toucher l’organisme qui ne réussira plus à éliminer totalement le gaz carbonique. L’organisme s’asphyxie alors lentement.

La plante recommandée est la Bourrache détoxifiante et drainante du système respiratoire.

4- Dépolluer les cheveux et le cuir chevelu

La dépollution capillaire consiste à débarrasser les cheveux des polluants atmosphériques et à les éliminer au quotidien en utilisant des produits moussants à haute rinçabilité. Ces produits moussants ne doivent contenir aucun agent lavant chimique. Dans notre gamme de produits nous préconisons le shampoing micellaire brillance.

La détoxination capillaire peut aussi se faire par des masques à l’argile.

Eviter les colorations chimiques et opter pour les colorations végétales.

Eviter les lissages fréquents. Certains produits de lissage peuvent contenir du formol ( hautement cancérigène ).

Eviter tout polluant pouvant provenir de crèmes, sérums, lotions ou masques capillaires.

5- Reminéraliser l’organisme

Il s’agit de reconstituer les réserves en minéraux et en oligo-éléments. Par :

– Une alimentation saine et équilibrée à base de quinoa, sarrasin, riz, mais, millet, pois cassés,…et éviter les produits contenant du gluten (exemple : les pâtes, la semoule). Eviter les produits laitiers et les matières grasses oxydées.

Il faut également associer des légumineuses qui vont apporter nos besoins quotidiens en protéines. Il s’agit des haricots secs, des pois, lentilles, arachides, et soja.

Pratiquer la cuisson à la vapeur, faire des soupes alcalinisantes à base de potiron, de carotte, Ortie….

L’Ortie est la plante reminéralisante par excellence. On peut l’utiliser dans des soupes mais aussi en application sur les cheveux après macération des feuilles.

Faire des jus alcalinisants : pomme, carottes et pinard et Boire beaucoup d’eau.

NB : Pour tout changement alimentaire ou régime, demandez conseil auprès de votre médecin et diététicien.

La préservation de notre capital capillaire passe par la préservation de notre capital minéral. Le moindre déséquilibre ou la moindre carence en minéraux influe directement sur l’état de nos cheveux.

Aujourd’hui nous pouvons par une analyse du cheveu, détecter les déséquilibres organiques. C’est un pas très important dans l’exploration capillaire.

Damien THOMETZKI analyste du bulbe capillaire, vous accompagnera dans le processus de regénération capillaire.

Sachez enfin que les cheveux n’ont pas dévoilé tout leur secret. Il reste une grande part de mystère, ce qui les rend encore plus précieux.